Nous voilà déjà arrivés à la deuxième année qui suit cette tempête qui nous a anéantis. Je ne réalise pas cette fuite du temps j’ai toujours l’impression que c’était hier.

29 personnes de nos familles nous ont disparus lors cette la nuit du 27.28 et aujourd’hui nous voudrions leur rendre hommage sincère. Nous commençons à sortir de notre léthargie et réalisons ce qui leur est arrivé. Nous ne l’acceptons pas, notre douleur est profonde « notre besoin de consolation est impossible à rassasier ».

Nous avons tout perdu nos proches, nos souvenirs et nos maisons, vous avez tous été concernés à des étapes différentes et le traumatisme est toujours présent, il nous faut apprendre à vivre avec.

Loin des polémiques, nous nous recueillons devant cette banderole en attendant qu’un monument et un endroit digne de ce nom soit érigé à la mémoire de nos disparus, afin de perpétuer ce drame qui nous a touchés et entretenir cette culture du risque qui me semble encore bien mal acquise pour les générations futures. Nous refusons le déni.

Ce monument source de mémoire et source de conflits (nul n’est prophète en son pays) deviendra une œuvres collective voulu par les familles des artistes peintres ont eu la délicatesse de nous faire don de certaines de leur œuvres afin d’apporter leur écho à cette stèle du souvenir et nous les en remercions.

Cette journée est une journée de recueillement aussi je vous souhaite à tout l’apaisement aux familles qui n’ont pu se déplacer et à vous ici présents familles et amis qui nous ont soutenus et aidés.

 

Les commentaires sont fermés.