L’AVIF, particulièrement soucieuse de la sécurité des Fautais et des Aiguillonnais, a écrit au Préfet de Vendée pour s’inquiéter du retard pris dans la procédure de mise en place du PPRI.

Nous sommes également particulièrement outrés que, malgré le constat du mauvais état des ouvrages de protection sur nos deux communes, aucuns travaux ne soient programmés pour protéger les habitations existantes.

lettre au prefet

AVIFnouveauPPRI

.

Les commentaires sont fermés.