L’AVIF rappelle que depuis le début elle ne souhaite pas la vengeance, pour preuve, elle a déposé une plainte contre X.
L’AVIF et ses adhérents sont une fois de plus des victimes :
1) Victimes de Xynthia et de l’absence de décision ou de prises de décisions qui auraient pu limiter cette catastrophe
2) Victimes des décisions de l’Etat
3) Victimes de proches ou de personnes entendues en garde à vue ou mises en examen.

L’AVIF depuis le début veut connaître la vérité sur ce qui s’est passé. Si nous avons engagé cette procédure, c’est parce que nous avons confiance en la justice. Ce n’est pas l’AVIF qui a procédé à la mise en examen, c’est le juge d’instruction, même si nous approuvons cette décision, considérant qu’il faut passer par là pour cette recherche de vérité, afin que cela ne se reproduise plus.
Sur les problèmes juridiques, Maître Corinne LEPAGE, avocate de l’AVIF s’est déjà exprimée.

Suite aux tags de ce week-end, mettant l’AVIF en cause, l’AVIF va faire une main courante cet après-midi

Le Président
Yannick LANGE

 

Les commentaires sont fermés.