Lors de la réunion publique du 15 décembre 2010, Madame Lagarde, Sous Préfet des Sables, a fait, à titre personnel, des promesses qui ne correspondent pas à la position officielle de l’Etat. Une partie du public, sortie satisfaite de cette rencontre, risque d’avoir des désillusions lors de la présentation finale de ce plan.

L’AVIF aimerait souligner la nécessité absolue de la mise en place de ce PPRI, ainsi que du Plan Communal de Sauvegarde, avant la fin de l’été 2011. En effet, il est difficile d’imaginer, pour la population un deuxième hiver en état de danger. L’AVIF insistera auprès des services de l’Etat pour que ceux qui souhaitent réaliser les prescriptions puissent le faire le plus rapidement possible et dans les meilleures conditions financières.

Nous regrettons également que les victimes de Xynthia et les zones d’extrême danger qui demeurent dans notre commune n’aient pas été évoquées. Cela aurait permis de mettre l’accent sur les objectifs principaux d’un PPRI : la non augmentation des populations dans les zones à risque, la protection des habitants et la réduction des dommages par une adaptation du bâti existant.

Le dimanche 6 mars, l’AVIF organisera une journée de commémoration en hommage aux victimes de la tempête.

Les commentaires sont fermés.