Suite aux propos qui m’ont été prêtés dans la presse, je tiens à préciser qu’ils émanaient de plusieurs personnes qui étaient dans la situation suivante : Signature chez le notaire suite à la proposition amiable de l’Etat, mais un retard concernant le délai de paiement du bien immobilier.

Ces mêmes personnes avaient appelé les services de l’Etat, qui leur avaient mentionné le manque de fond pour finaliser l’opération, d’où une alerte de ma part.

Il se trouve que nous avons eu la préfecture ce jour qui a démenti cette information.

L’AVIF est donc soulagée que ce problème ne soit qu’un problème de communication. Nous sommes contents pour nos adhérents qui sont dans l’attente.

.

Les commentaires sont fermés.