Une délégation des associations de sinistrés  a été reçue par Monsieur De Villiers mardi après midi, 21 septembre. Etaient présents Messieurs Souchet et Gauducheau ainsi que Messieurs Milcent et Marratier.

Monsieur De Villiers nous a fait part de son mécontentement face à l’utilisation du rapport des experts comme base de l’enquête publique. Il demande une concertation des élus et des associations  avant le lancement de cette enquête publique : la cartographie  doit être faite au cas par cas, avec l’avis des personnes de terrain.

L’AVIF est consciente que les zones d’extrême danger doivent encore être réduites mais a exprimé des réserves demandant que les discussions soient rapidement menées afin que les Fautais et les Aiguillonnais connaissent  leur sort le plus tôt possible.

 

Les commentaires sont fermés.