Archive pour septembre 2010

 

Afin de récolter des fonds pour mener à bien son action d’aide aux familles des victimes et  aux sinistrés, l’AVIF organise

un LOTO le 17 octobre

à la salle des fêtes de l’Aiguillon sur Mer.

 

Vous pouvez nous aider en collectant des lots auprès des commerçants ou des entreprises de votre région (objets neufs, paniers garnis, bouteilles, bon d’achat, repas….).

Nous vous remercions à l’avance de votre contribution et de votre participation à cette action.

.

 

-         Les mairies de La Faute sur Mer et de l’Aiguillon sur Mer recueillent les noms et adresses des personnes désireuses de faire vérifier les niveaux NGF de leur propriété. Nous vous conseillons de vous faire inscrire dès maintenant pour profiter de cette démarche. Attention, la prestation est payante à La Faute sur Mer.

-         Pour vos remarques et questions sur le projet de PPRI, vous pouvez utiliser le registre disponible en mairie ou envoyer directement un courrier ou un  mail à la préfecture.

pref-ppri-faute@vendee.gouv.fr

Toutefois, la phase de consultation se terminant le 17 novembre, vous pouvez attendre les réunions d’informations qui vont être organisées par l’AVIF dans le courant du mois d’octobre. Nous éditerons alors un courrier type avec une trame pour vous aider dans votre démarche. 

N’hésitez pas à nous faire part de vos problèmes par courrier ou par mail, nous répondrons à vos demandes dans la mesure du possible.

.

 

Nous remercions les adhérents qui nous font part de leur expérience et de leurs démarches.

Nous vous faisons part d’une démarche positive qui a été menée pour obtenir un plus juste prix de la part des Domaines. 

Les contestations présentées par écrit et par téléphone n’ayant rien donné, un rendez-vous a été demandé à La Roche sur Yon avec un responsable. Il a été obtenu huit semaines après. Le jour de l’entretien les adhérents ont présenté :

-         les plans de leur bien

-         des données très précises concernant les biens d’un ou deux voisins (nom, adresse, surface de terrain, de maison, dépendances…)

Les services des Domaines ayant le devoir d’harmoniser les prix des biens similaires dans un même secteur, le dossier a été ré-ouvert et le prix revu à la hausse.

.

Suite à l’article de Ouest France voir ci dessous

Achats amiables: l’état repousse les réponses (Ouest France)

L’AVIF a eu confirmation par la préfecture de Vendée que cette information était officielle et concernait les personnes qui avaient une date de fin de proposition antérieure au 31/10/2010.

Pour les autres, la date figurant sur leur courrier reste valide.

 

Une délégation de l’AVIF a été reçue à la préfecture mardi matin, 21 septembre, pour une présentation des nouvelles zones d’expropriation définies à partir du rapport de Messieurs Pitié et Puech.

A la suite d’une intervention de Monsieur De Villiers auprès de Monsieur Borloo, ce rapport n’a pas pu nous être communiqué. Seules les cartes nous ont été confiées.

Si ce nouveau zonage permet à un certain nombre de Fautais et d’Aiguillonnais de sortir de la zone d’extrême danger, il fait rentrer dans cette zone onze maisons supplémentaires à La Faute sur Mer. Les propriétaires concernés ont été contactés directement par la préfecture.

La contestation du Conseil Général et des élus sur le principe de ces décisions ne permet pas actuellement de dire si c’est ce projet là qui sera soumis à l’enquête publique. Toutefois nous pensons qu’il est hors de question de revenir sur les parcelles sortie de la zone dite « de solidarité » .

Ces nouvelles mettent nos concitoyens à nouveau dans l’attente.

 Concrètement plusieurs cas se présentent :

-         les personnes ayant déjà signé l’acte notarié et dont l’ancien bien se retrouve hors de la zone de solidarité (ils sont peu nombreux) peuvent contacter les services de la préfecture pour soumettre leur cas.

-         Les personnes dont le bien se retrouve hors de la zone de solidarité et ayant signé l’offre des Domaines mais n’ayant pas encore signé chez le notaire peuvent, s’ils le désirent se rétracter et ce, sans pénalité.

-         Les personnes n’ayant pas encore accepté l’offre des Domaines (ou ne l’ayant pas encore reçue) ont le choix de l’accepter ou de la refuser et ce, jusqu’au 31 octobre (ou dans un délai de trois mois après la date d’offre)

-         Les 11 personnes entrées dans la zone d’extrême danger se verront proposer par les Domaines les mêmes conditions que celles faites aux zones de solidarité.

On nous a assuré que le fond Barnier était suffisamment pourvu pour faire face aux dépenses.

Les maisons vendues aux Domaines seront murées. L’AVIF a demandé à ce que cela soit fait derrière les volets fermés. La proposition a été retenue.

Le collectif du Copra à demandé à ce que les maisons achetées par l’Etat et sortie de la zone d’extrême danger puissent être revendues aux résidents principaux désirant rester sur la commune.  Les actes de vente aux Domaines ne permettent pas actuellement de le faire. La question sera pourtant étudiée.

Des pistes ont été soulevées pour les arguments devant servir lors de l’enquête publique sur les zones rouges. Nous vous ferons part de notre position à ce sujet très prochainement.

 

Une délégation des associations de sinistrés  a été reçue par Monsieur De Villiers mardi après midi, 21 septembre. Etaient présents Messieurs Souchet et Gauducheau ainsi que Messieurs Milcent et Marratier.

Monsieur De Villiers nous a fait part de son mécontentement face à l’utilisation du rapport des experts comme base de l’enquête publique. Il demande une concertation des élus et des associations  avant le lancement de cette enquête publique : la cartographie  doit être faite au cas par cas, avec l’avis des personnes de terrain.

L’AVIF est consciente que les zones d’extrême danger doivent encore être réduites mais a exprimé des réserves demandant que les discussions soient rapidement menées afin que les Fautais et les Aiguillonnais connaissent  leur sort le plus tôt possible.

 

 

Le MERCREDI 13 OCTOBRE 2010 pour les habitants de l’Aiguillon et de La Faute.

Il est impératif de s’inscrire à :

CROIX ROUGE – 02.51.56.60.92

Permanences :

lundi et mercredi de 10 H à 12 H 30 et de 14 H à 17 H.

 jeudi de 10 H à 12 H30.

A coté de la salle des jeunes derrière la Gendarmerie.

Un atelier cuisine sera organisé le mardi 12 octobre 2010 après-midi.

 

Vous la trouverez sur le lien suivant :

ASSURANCES-4

.

Photos prises le 12/09 lors de la manifestation. (Environ 700 personnes présentes)



 

L’AVIF a contacté le lundi 13 septembre une personne responsable des dossiers à la direction départementale des finances publiques.

Il n’y aura pas de dégrèvement automatique de ces deux taxes. L’étude des dossiers se fera au cas par cas. C’est pourquoi les propriétaires sinistrés ont reçu leur avis d’imposition de taxe foncière. La remise se fera sur la somme globale ( taxes aux communes, au département, à la région, ordures ménagère, redevance audiovisuelle..) et sera supportée par l’Etat.

Il s’agit donc pour chaque sinistré de faire une demande de remise gracieuse pour ces taxes.  Le dossier sera unique pour la taxe foncière et la taxe d’habitation. Il est conseillé de l’envoyer le plus tôt possible à :

Direction Départementale des finances publiques 

Pôle gestion fiscale- division des particuliers

10 rue du 93ème RI- cité Travot

85 024 LA Roche sur Yon Cedex

 

Les pièces à joindre sont :

-         Avis de la taxe foncière ou la référence de cet avis,

-         Tout document pouvant donner droit à un dégrèvement (non jouissance du bien) : avis de mise en sureté, avis de mise en zone de solidarité, négociation de vente avec les domaines, sinon attestation d’assurance sur l’étendue des dégâts ….

-          Tout document attestant que vous avez subit une perte importante de revenus suite à la tempête

Pour tout renseignements complémentaires:

Mme E. Berland 02 51 45 12 78  ou Mme M. Girard 02 51 45 13 81

Il est conseillé d’attendre la réponse avant de régler la taxe foncière sans toutefois dépasser le délai du 15 octobre. Dans le cas où vous n’auriez pas de réponse avant cette date, vous seriez remboursé ultérieurement (les trésoreries ont toutefois été informées et ne devraient pas envoyer de relance pour les dossiers en cours d’instruction).

.