Cet agrément est accordé aux associations de défense des victimes d’un accident qui remplissent trois conditions :

–         compter un nombre représentatif de membres adhérents

–         exercer une activité en vue de défense des victimes d’une infraction par l’intervention d’un avocat

–         avoir des activités à caractère désintéressé.

Cette reconnaissance du Ministère de la Justice va offrir à l’AVIF la possibilité d’exercer les droits de la partie civile lorsque l’action aura été mise en mouvement par le Ministère Public.

C’est un grand pas pour l’AVIF car cet agrément, accordé avec parcimonie, montre le sérieux et le bienfondé de notre action en faveur des victimes de la catastrophe du 28 février 2010

.

Les commentaires sont fermés.